Dessert, Desserts, DinersCopains
comment 1

Aumônières croustillantes de figues au porto

aumoniere-figue-porto-toque-et-tablier-2

Premier samedi après la rentrée, finalement tout s’est bien passé. Je ne sais pas pourquoi mais pour moi, rentrée signifie automne et avec tout ce que cela suppose : feuilles qui tombent, pluie, vent, froid, bref, rien de très réjouissant. Et tous les ans, quand je rentre de vacances, je me dis que toutes mes affaires d’été vont partir dans un carton à la cave, comme si le fait de rentrer était synonyme d’hiver, de pulls et pantalons. Pourtant, si je considérais la rentrée juste comme la fin des vacances (ce qui en soit est suffisamment challengeant comme reprise) et non comme la fin de l’été, je pense que ma rentrée serait moins difficile. Car nous l’avons bien constaté, nous sommes toutes rentrées et nous n’avons pas rangé nos affaires d’été, loin s’en faut, au contraire, dirais-je même, nous les avons plus que jamais portées. Et c’est comme cela que ce fameux samedi matin, après avoir enfilé une petite robe légère, je pars faire les courses en me disant que franchement, je suis bête de penser que c’est l’automne… Et n’ayant d’yeux que pour les courgettes, salades et tomates, quasiment en chantonnant (vous voyez le genre ;-)) au détour d’un regard, j’ai eu un choc. Le choc. Celui d’y trouver des figues car dans ma tête, les figues sont le synonyme du plein automne (même si fondamentalement, elles peuvent arriver plus tôt en fonction du temps et des régions) ! Et là, je suis vite descendue de mon petit nuage insouciant et face à elles, un peu interdite, j’ai réalisé que le temps m’avait rattrapé. Je vous l’avoue que malgré tout, je les ai prises car cela me faisait de les revoir mes petites copines charnues et sucrées…En me disant que l’automne, ce n’est pas si mal non 😉 Bon, pour les champignons, on attendra car les manger en tongs, il y a pour moi, une barrière psychologique que je ne saurai franchir ;-))

« Et une aumônière croustillantes de figues au porto, une ! »

Je mange toujours mes premiers fruits de la saison le plus simplement possible, juste pour retrouver le goût et les saveurs. Alors pour ce premier dessert de saison, j’ai voulu qu’il soit assez simple et que le goût des figues soit vraiment mis en valeur. Je les ai donc mariées avec un peu de porto et un soupçon de cannelle, et, comme j’aime bien le côté croustillant, je les ai emballées dans une feuille de brick… Comme vous tous et toutes, les aumônières, c’est gentil et sympa mais ça s’écroule assez vite : alors j’ai trouvé l’astuce pour qu’elles ne s’effondrent pas après la cuisson car si on superpose plusieurs feuilles de brick, cela fait trop et si on n’en met qu’une, c’est la catastrophe : il suffit juste de plusieurs morceaux de feuilles de bricks dans le fond 😉 Bête comme chou, il fallait juste y penser 😉


Pour 4 personnes. Préparation : 20 minutes
Imprimer la recette

Bien s’organiser : Vous pouvez faire cuire les figues en avance et les conserver au réfrigérateur (vous les réchaufferez quelques instants au micro-ondes avant la cuisson des aumônières (l’idée est qu’elles soient chaudes). Vous pouvez même confectionner les aumônières en avance. La cuisson ne peut se faire qu’au dernier moment.

 Ma liste de courses… Chez

Le primeur :

  • 6 figues fraîches (environ 450 g)

Le crémier :

  • 60 g de beurre

L’épicier :

  • 20 g de sucre
  • 1 cuillère à café rase de cannelle (si vous aimez beaucoup, ajoutez 0,5 ou 1 cuillère à soupe en plus)
  • 2 cuillères à soupe de porto
  • 7 feuilles de brick

Accompagnez ce dessert de glace au lait d’amandes ou vanille le cas échéant.


ÉTAPES

  1. Préchauffez le four à 210°. Pesez 40 g de beurre et faites-le fondre dans une poêle à feu doux avec le sucre. Pendant ce temps, lavez les figues et coupez-les en petits morceaux. Ajoutez-les dans la poêle et laissez cuire 4 minutes à feu doux à découvert. Réservez dans une assiette en gardant le jus des figues dans la poêle.
  2. A leur place, versez le porto, augmentez le feu sous la poêle et laissez caraméliser durant 1 ou 2 minutes. Renversez sur les figues, mélangez et réservez.
  3. Faites fondre le restant de beurre au micro-ondes.
  4. Superposez 3 feuilles de brick les unes sur les autres. Découpez-les en 4 pour former 12 triangles au total. Confectionnons les aumônières : prenez une feuille de brick, avec un pinceau, beurrez-la. En son centre, superposez 3 triangles (partie la plus large bien au centre, là où seront posées les figues). Déposez un peu de figues, et refermez la feuille de brick sur elle-même comme pour former une bourse. Nouez avec un peu de ficelle. Procédez de même pour les 3 autres aumônières.
  5. Enfournez dans le tiers inférieur du four pour 7-8 minutes (surveillez régulièrement), ôtez la ficelle avant de servir. Envoyez avec de la glace !

Mon secret chuchoté à l’oreille : Avec une feuille seulement, toute l’aumônière s’affaisse. Avec plusieurs feuilles de brick, cela fait trop de croustillant. L’objectif est de solidifier le fond avec des morceaux de feuilles de brick et servez délicatement vos aumônières en vous aidant d’une spatule.

aumoniere-figue-porto-toque-et-tablier

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *