DinersCopains, Plat du jour
comment 1

Brochettes d’agneau à l’orientale

brochette agneau oriental toque et tablier

Fin juillet. Plein été, chaleur torride qui présume d’un orage prochain. Heureusement que mon cher et tendre a sorti le barbecue du garage car c’est notre mode de cuisson depuis plusieurs jours. Bien pratique, je n’ai pas de vaisselle à faire sauf celle des assiettes et des couverts (d’ailleurs, je me demande si je ne vais pas prendre de la jetable pendant que j’y suis ! Pas très écolo vous allez me dire mais bon, pour 1 semaine, ce n’est pas ça qui va polluer durablement la planète). En plus, le barbecue, c’est une cuisine saine et savoureuse que tout le monde aime. Alors, ni une, ni deux, je l’ai évidemment adopté comme toute maman qui attrape toutes les occasions pour réduire sa logistique familiale quotidienne. Bon, il faut se l’avouer : maintenant, je sèche un peu pour trouver des idées autres que saucisses, poulet, côtes de porc à mettre sur la grille… (Et il était hors de question que je prenne mon bouquin de cuisine de 200 pages sur « toute la cuisine au barbecue ». Si vous aviez vu nos valises en partant !).

« Et une brochette d’agneau à l’orientale, une ! »

Ce devait être la quinzaine de l’agneau car je suis tombée sur une aubaine chez le boucher de mes vacances. Ni une, ni deux, j’ai pris un morceau de gigot car c’est un morceau qui convient bien pour les brochettes. Vous pouvez aussi prendre de la selle, de l’épaule ou d’autres parties de l’animal mais que vous garderez entières comme les côtes par exemple (demandez à votre boucher de vous conseiller). L’agneau étant une viande au goût assez fort, je vous préconise une marinade qui en a sous le pied aussi : celle à l’orientale est aussi parfaite car elle ses saveurs se marient bien avec celles de l’agneau.


Pour 12 petites brochettes. Préparation 10 min
Imprimer la recette

Bien s’organiser : Vous pouvez préparer ces brochettes en avance bien sûr et je vous le conseille !  La viande d’agneau peut et doit mariner quelques heures en avance (voir mon dossier spécial marinade)

Ma liste de courses… Chez

Le boucher :

  • 500 g de gigot d’agneau (selle ou épaule)

Le primeur :

  • 4 cuillères à soupe bombées de coriandre fraîche
  • 3 beaux citrons jaunes
  • 4 gousses d’ail
  • 1 petit piment

Le crémier :

  • 2 yaourts bulgares

L’épicier :

  • 4 cuillères à café rases de cumin en poudre
  • Sel et poivre

ÉTAPES

  1. Coupez l’agneau en dés (morceaux d’environ 2 cm de côté). Réservez.
  2. Coupez finement l’ail (pour savoir comment le dégermer, allez sur mon geste du chef). Lavez et ciselez la coriandre. Coupez le piment grossièrement. Réservez le tout.
  3. Dans un grand sac de congélation zippé : versez les yaourts, ajoutez l’ail, la coriandre, le piment, le cumin et pour finir, l’agneau. Mélangez et fermez le sac hermétiquement tout en vidant un maximum d’air. Rangez-le, couché dans votre réfrigérateur pour 24h.
  4. Réalisez vos brochettes d’agneau, cuisez-les au barbecue. Avant d’envoyer, salez et poivrez généreusement les brochettes. Et ajoutez du jus de citron dessus. S’il vous en reste, n’oubliez pas la marinade que vous pouvez servir à côté !

Vous pouvez servir ces brochettes avec du pain pita si vous le désirez. Accompagnez-les de taboulé ou d’une salade toute simple (tomates, concombre, verte, etc.).

Mon secret chuchoté à l’oreille : si vous ne voulez pas que vos brochettes de bois brûlent sur le barbecue, immergez-les dans de l’eau durant 24h

brochette agneau oriental toque et tablier

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *