DinersCopains, Pâques, Plat du jour, Recettes pour dîners de copains
comments 5

Le gigot de 7h à la cuillère

gigot de 7h toque et tablier

Pour 6 personnes. Préparation 15 min
Imprimer la recette

Bien s’organiser : Vous pouvez préparer ce plat en avance bien sûr, plus il cuit plus il sera bon. Vous pouvez aussi couper la cuisson en 2 : une première cuisson de 5h et les 2 heures restantes juste avant de passer à table !

Ma liste de courses… Chez

Le boucher :

  • 1 gigot d’agneau de 2,5 kg. Demandez à votre boucher de préparer le gigot pour le faire cuire en cocotte (et prenez bien garde de vous assurer que votre gigot rentre bien dans la vôtre ! Au pire, il vous proposera de découper quelques morceaux comme la souris par ex, que vous ferez cuire en même temps que le reste bien sûr)

L’épicier:

  • Sel et poivre
  • Huile
  • Du fond de veau

Le crémier :

  • 15 g de beurre

Le primeur :

  • 5 carottes
  • 1 oignon
  • 6 gousses d’ail ou une belle tête d’ail entière

ÉTAPES

  1. Préchauffez le four à 150°. Faites chauffer de l’huile et fondre le beurre dans la cocotte. Salez et poivrez le gigot. Marquez-le  (c’est-à-dire le faire dorer sur toutes ses faces).
  2. Pendant ce temps, coupez les carottes et l’oignon en petits morceaux. Gardez entières les gousses d’ail. Jetez-les dans la cocotte quand votre viande est bien marquée (vous pouvez éteindre le feu sous la cocotte)
  3. Versez 50 cl d’eau, ajoutez le fond de veau. Posez un papier d’aluminium sur la cocotte et posez le couvercle dessus (l’idée est qu’elle soit bien hermétique.) En fonction de votre cocotte, vérifiez s’il faut enlever le bouton sur le couvercle (c’est ce qui vous permet de soulever le couvercle). Enfournez pour 7 heures (vous n’avez pas besoin de vérifier que tout va bien en cours de cuisson, cela cuit à très basse température). Envoyez bien chaud  et oubliez les couteaux, il se mange avec une cuillère (d’où son autre nom : gigot à la cuillère) !

Servez ce gigot d’agneau de 7h avec un gratin dauphinois par ex. (vous le mettrez en même temps dans le four !).

gigot de 7h toque et tablier

5 Comments

  1. Pingback: Le vrai gratin dauphinois

    • Victoire says

      C’est vrai que c’est bon..Il ne faut pas avoir peur de sentir l’odeur de l’agneau pendant 7 heures dans sa cuisine..LE seul bémol de la recette !

  2. michel Noël says

    Dans mon sud provençal, on rajoute brin de thym, romarin et petit trait de vin blanc moelleux. Parfois, après trois heures de cuisson, quelques des de tomate qui confère à la sauce un exquis petit goût aigrelet. Ce plat était traditionnellement préparé par les bergers dont l’une des bêtes s’était accidentellement tuée en contrefort de montagne.

    • Victoire says

      Merci Michel d’avoir partagé l’histoire de ce plat que je connaissais pas ! Évidemment, l’agneau aime beaucoup les saveurs provençales, je suis sûre que votre version est aussi très bonne ! A très bientôt. Victoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *