DinersCopains, Plat du jour, Toutes les recettes d'hiver
comments 2

Joues de bœuf en bourguignon

joues de boeuf en bourguignon toque et tablier

Papa et maman arrivent de leur campagne provinciale et montent à la caaapiiitale pour quelques jours. Et c’est nous qui faisons guide. Au programme : musées, balades, shopping, bateau-mouche, etc. : le programme «  visiter Paris en 3 jours » du parfait touriste. C’est aussi chez nous qu’ils trouvent gîte et couvert. Gîte, c’est bon : le numéro 2 et 1 iront dans la même chambre et en laisseront donc une de libre. Pour le couvert, c’est une autre affaire… Et bien oui, parce-que quand aura fait 3h de musée du Louvre, arpenté 8 km dans la ville, fait 2 heures de queues pour monter à la Tour Eiffel, vous me voyez vraiment passer 1h en cuisine en rentrant?

« Et un mijoté de joues de bœuf en bourguignon, un ! »

Non, comme une vraie touriste (que je ne suis plus dans cette ville), je n’aurais qu’une envie, prendre un bon bain chaud pour me détendre. Alors, le dîner doit se faire tout seul. Et les joues de bœuf en bourguignon vont me sauver la vie (si on m’avait dit un jour que des joues de bœuf me sauveraient la vie, je ne l’aurais jamais crû, pas vous ?). C’est un plat qui peut cuire et recuire, il n’en sera que meilleur, c’est donc votre meilleur allié pour ce week-end.
Les joues de bœuf ont la particularité d’être très tendres, prenez vraiment ces morceaux, vous ne le regretterez pas, vous verrez !


Pour 4 personnes. Préparation 25 min
Imprimer la recette

Ma liste de courses… Chez

Le boucher :

  • 700 g de joues de bœuf

Le primeur :

  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 40 g de céleri branche
  • 240 g de champignons de Paris
  • 200 g de navets
  • 210 g de carottes

Le charcutier :

  • 190 g de lard fumé épais

L’épicier :

  • Huile, sel et poivre
  • 50 g de carrés de chocolat noir 50% cacao

Le fromager :

  • 15 g de beurre
  • 1 cuillère à soupe rase de farine + 15 g

Le caviste :

  • 75 cl de vin rouge type Bourgogne

ÉTAPES

Mon conseil chuchoté à l’oreille : Les joues de bœuf sont très tendres, c’est ce qui fait toute la différence. Demandez à votre boucher de les préparer en enlevant le surplus de gras et de tailler des morceaux de 5 par 5 cm. Demandez-lui de vous donner les morceaux de gras qu’il aura enlevés (vous les mettrez dans le plat pour la cuisson, cela donnera du goût à la sauce).

joues de boeuf en bourguignon toque et tablier

  1. Préchauffez le four à 180°. Pelez et émincez en morceaux grossiers les navets et champignons. Taillez en rondelles les carottes. Réservez.
  2. Pelez et émincez le céleri, l’ail et l’oignon (pour savoir comment découper facilement l’oignon, allez sur mon geste du chef). Faites chauffer 2 cuillères à soupe d’huile et 15 g de beurre dans une grande cocotte allant au four. Faites blondir ail, oignon et céleri 5 minutes sur feu doux. Réservez dans une assiette.
  3. Pendant ce temps, découpez en lardons le lard fumé. Ajoutez-le dans la cocotte à la place de l’ail, oignon et céleri sur feu vif. Réservez dans l’assiette.
  4. A la place, marquez la viande (cela signifie la faire revenir sur feu vif pour la saisir) pendant 3 minutes, remuez souvent (si besoin, ajoutez un peu d’huile). N’oubliez pas d’incorporer les morceaux de gras de votre boucher  et repérez-les bien pour ne pas les confondre avec la viande quand vous les enlèverez à la fin de la cuisson ! Salez poivrez et ajoutez une cuillère à soupe rase de farine, mélangez pour enrober la viande.
  5. Hors du feu, ajoutez les champignons, les navets, les carottes, l’ail, l’oignon, le céleri, les lardons. Versez 75 cl de vin rouge, enfournez pour 1h30 à 180° à couvert.
  6. 5 minutes avant de servir, enlevez les morceaux de gras. Prélevez 12 cl de jus de cuisson et versez-le dans un bol contenant 15 g de farine. Mélangez, ne laissez pas de grumeaux (au pire, mixez-les pour les enlever). Renversez le tout dans la cocotte, ajoutez le chocolat. Mélangez bien, rectifiez en sel et poivre puis remettez pour 5 minutes au four. Envoyez bien chaud avec une salade verte ou des tagliatelles, une purée, des pommes de terre, etc.

2 Comments

    • Victoire says

      Merci ! profite-t-on des bons petits plats mijotés avant le printemps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *