Ateliers dès 9 ans, Plat du jour
Leave a comment

Pommes noisette à la vache qui rit

pommes-noisette-vache-qui-rit-toque-et-tablier.jpg

« Ma grand-mère, elle est trop bien, c’est la meilleure grand-mère du monde! »  Ça nous fait sourire d’entendre nos chers bambins dire cela de leur grand-mère même si au début, entre nous, avec notre belle-mère ce n’était pas gagné d’avance…Mais bon, elle est sympa : elle s’occupe souvent des enfants le mercredi, et ça, ça nous enlève une belle épine du pied ! Et puis elle leur fait toujours des petits plats qu’ils aiment (oui…remarque nous aussi on pourrait le faire mais ça se réduirait à purée, pâtes, frites, saucisses, jambon, steak hachés, purée, pâtes…Bref !)

« Un plat de pommes noisette vache qui rit®, un ! »

Cette fois-ci, on fait une exception, on prend note de la recette des pommes noisettes à la vache qui rit®… Facile et rapide, notre chère belle-mère peut en faire un atelier avec notre grand… Et quitte à avoir  » les mains dedans », ils pourront en faire plus pour congeler les pommes noisette une fois cuites, ce sera bien pratique le jour où nous n’aurons rien sous la main..Mais oui, quand je vous disais que votre belle-mère était sympa…


Pour 14 grosses pommes noisette. Préparation 20 min
Imprimer la recette

Ma liste de courses… Chez

Le fromager – crémier :

  • 5 portions de vache qui rit®
  • 8 cl de crème liquide
  • 25 cl de lait entier
  • 1 œuf

L’épicier :

  • 1 sachet de flocons de pomme de terre
  • Sel et poivre
  • 8 cuillères à soupe de chapelure
  • 4 cuillères à soupe de farine
  • 5 cuillères à soupe d’huile neutre

ÉTAPES

  1. Dans une grande jatte, verser le sachet de flocons de pommes de terre, ajouter le sel et le poivre. Mélanger.
  2. Dans un récipient, verser le lait et la crème. Mettre au micro ondes pour les faire tiédir. Verser sur les pommes de terre et mélanger.
  3. Prendre un peu de purée dans la paume de la main (15g à peu près), façonner une boule, puis avec le pouce, façonner un petit nid pour déposer un morceau de vache qui rit®.
  4. Prendre un peu de purée supplémentaire pour emprisonner le fromage (vous ne devez plus le voir) et reformer une boule. Procéder jusqu’à épuisement de la purée.
  5. Dans 3 assiettes creuses, verser la farine, puis dans une autre l’œuf battu et dans la dernière : la chapelure.
  6. Dans une poêle, chauffer l’huile sur feu vif. Passer toutes les pommes noisette dans la farine, puis l’œuf puis la chapelure et réservez dans une assiette.
  7. Quand l’huile est bien chaude (vous le savez quand, une fois posée dans la poêle la pomme noisette crépite tout de suite), ajouter toutes les pommes noisette et baisser sur feu modéré-doux. Faites-les dorer sur toutes les faces à l’aide de 2 cuillères à soupe.
  8. Une fois cuites, poser-les sur du papier absorbant pour absorber le trop plein d’huile. Et envoyez !

Mon 1er secret chuchoté à l’oreille : Évidemment si c’est possible, il est préférable de faire des purée avec des pommes de terre, c’est plus long mais meilleur ! Attention de bien faire chauffer la purée (qui n’aura aucun additif : ni beurre, ni lait ou autre) pour lui enlever toute son humidité. Vous devez avoir une masse compacte.

Mon 2ème secret chuchoté à l’oreille : les pommes noisette peuvent se faire à l’avance : vous pouvez les réserver au frais avant de les cuire ou bien les faire réchauffer au four (180°) si elles sont déjà cuites. Sachez aussi qu’elles se congèlent une fois cuites et se réchauffent au four (180° toujours). Faites les congeler séparées les unes des autres si possible, vous les prendrez au fur et à mesure que vous souhaiterez en manger (une fois complètement congelées, vous pouvez les regrouper dans un même sac, elles resteront séparées). Sinon, faites des portions pour chaque repas !

pommes-noisette-vache-qui-rit-toque-et-tablier.jpg

x-default

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *