Maman, Recette pour dîners de copains, Recette pour le quotidien
comment 1

Poulet à la basquaise

poulet basquaise toque et tablier

Vous l’avez connu à une soirée. Il vous a « tapé dans l’œil » : beau brun, la peau mate, les yeux verts, grand et avec ce « je ne sais quoi » de terriblement attirant. N’écoutant que votre courage, vous vous êtes dirigée vers lui pour vous présenter et engager la conversation, histoire de voir ce qu’il y avait en dessous de ces hommes qu’on surnomme : les belles gueules. Et cette conversation s’est plus qu’engagée puisque vous avez passé une bonne partie de la soirée à discuter avec lui. Et avec ce petit accent basque adorable, il a vous demandé votre numéro. Vous avez attendu son appel impatiemment et comme Cendrillon, vous avez  repris votre vie après cette parenthèse enchantée. Mais maintenant qu’il a rappelé et que vous l’avez invité samedi soir à dîner chez vous, vous ne pouvez pas vous rater (même si, entre nous, il ne vient pas que pour vos talents de cuisinière !). Ce poulet à la basquaise sera alors un joli clin d’œil à ses origines du Sud-Ouest et il sera dira sûrement que là, vraiment, il a tiré le gros lot 😉

« Et un poulet à la basquaise, un ! »

Le poulet à la basquaise est un plat traditionnel du pays Basque. Originaire de l’Est de la région, il était à la base fait d’un mélange de légumes avec du pain enrichi plus tard de poisson ou de poulet en fonction de la proximité des basques avec la mer. Je vous propose ici, la recette  traditionnelle avec des tomates, des poivrons, de l’oignon, de l’ail, du vin blanc, du poulet, le tout relevé de piment d’Espelette. Pour le poulet, j’ai pris des pilons mais vous pouvez très bien prendre des cuisses de poulet, si vous ne connaissez pas un bon éleveur près de chez vous, privilégiez toujours le poulet fermier Label Rouge, garantie d’un produit de qualité loin des élevages industriels. Enfin, servez ce poulet basquaise simplement avec du riz, des tagliatelles fraîches ou des pommes de terre.


Pour 4 personnes. Préparation 15 min
Imprimer la recette

Bien s’organiser : Vous pouvez préparer ce plat en avance, vous le réchaufferez au dernier moment.

Mon secret chuchoté à l’oreille : Vous n’aimez pas la peau des tomates ? ites bouillir de l’eau, incisez légèrement en forme de croix le pédoncule, jetez-les 3 minutes et refroidissez-les dans l’eau bien froide. Vous pourrez facilement enlever la peau.

Ma liste de courses… Chez

Le volailler :

–          4 cuisses ou 12 pilons de poulet fermier Label Rouge

Le primeur :

–          900 g de tomates

–          450 g de poivrons soit environ 2 petits poivrons (un mélange de couleurs : orange, jaune et vert rendra votre plat plus esthétique !)

–          2 gousses d’ail

–          1 bel oignon ou ½ demi-botte d’oignons frais

–          1 bouquet garni

L’épicier :

–          Huile d’olive

–          Sel et poivre

–          1 cuillère à café bombée de piment d’Espelette en poudre ou un petit piment frais

–          30 cl de vin blanc sec


ETAPES

  1. Faites chauffer l’huile dans une sauteuse sur feu modéré. Sortez le poulet du réfrigérateur pour qu’il remonte en température (cela évitera un trop grand choc de température quand vous le mettrez dans la poêle, préjudiciable à sa tendreté), salez et poivrez-le.
  2. Pelez et émincez finement  l’ail et l’oignon (pour savoir comment s’y prendre facilement, cliquez sur mon geste du chef) et faites-les blondir dans la sauteuse. Réservez-les.
  3. A la place, mettez le poulet pour le faire dorer sur toutes ses faces (pour 10 minutes à peu près). Réservez-le dans une assiette.
  4. Lavez et coupez les tomates en morceaux de taille moyenne. Lavez et coupez le poivron en fines lanières (après avoir ôté les graines et filaments blancs).
  5. Remettez l’ail et l’oignon, jetez les tomates, les poivrons, le bouquet garni, le piment d’Espelette. Ajoutez le vin blanc, salez, poivrez. Si vous avez des cuisses, vous les remettrez tout de suite avec. Laissez revenir 20-30 minutes à petits bouillons et à découvert.
  6. Si vous avez des pilons, ajoutez-le au dernier moment pour 5 bonnes minutes. Couvrez. Goûtez la sauce, enlevez le bouquet garni, rectifiez en sel et poivre et envoyez !

Servez ce poulet avec du riz, des pommes de terre, des pâtes fraîches, etc.

Au secours ! Votre sauce vous paraît un peu liquide (on dit trop longue ?). Enlevez le poulet de la sauteuse et couvrez-le d’un papier d’aluminium pour le garder au chaud. Faites bouillir à découvert votre sauce pour qu’elle réduise.

poulet basquaise toque et tablier

 

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *