DinersCopains, Maman, Plat du jour, Recettes du quotidien, Recettes pour dîners de copains, Recettes végétariennes
Leave a comment

Risotto de quinoa & boulgour au potiron rôti et cumin

risotto de quinoa et boulghour au potiron rôti et cumin toque et tablier (2)

Il parait que nous mangeons trop de viande. Il parait que d’ici 2050, la production mondiale de viande sera insuffisante pour nourrir la planète. Il parait qu’il faudra devenir végétarien. Il parait, il parait, il parait. Ce qui ne parait pas en tout cas, c’est que dans l’histoire du mode alimentaire des français, la viande a pris une place aujourd’hui qu’elle n’avait pas avant. Trop chère, elle était beaucoup plus rare dans nos assiettes et nous mangions plus de céréales et de légumes.

« Et un risotto de quinoa boulgour, un ! »

C’est dans cet esprit « vieille époque » et marquée d’une considération « nouvelle époque » que j’ai travaillé ce plat. Sans sacrifier le goût et empreint d’une certaine gourmandise (comme toujours ;-)), il fait « comme » son copain italien et cuit comme un risotto. Les quantités données sont donc celles d’un plat principal et non d’un accompagnement pour que nous aussi, nous en « faisions tout un plat » du végétarisme !

Psst Psst ! Si vous voulez quand même en faire un accompagnement, baissez les quantités d’1/3 et accompagnez-le de veau, poulet ou porc, ils s’aiment encore beaucoup !

Le saviez-vous ? Avant le 19ème siècle, le terme « viande » était beaucoup plus large qu’aujourd’hui : il désignait toute nourriture nécessaire pour vivre. L’expression « allez à la viande », signifiait alors « allez chercher les plats en cuisine ». Plus tard, il s’est restreint à tous les aliments contenant de la chair (poissons, crustacés et coquillages inclus) et au 19ème, il prit le sens que nous lui connaissons aujourd’hui.


Pour 4 personnes. Préparation : 20 minutes
Imprimer la recette

Mon secret chuchoté à l’oreille : si vous n’avez pas de bouquet garni, remplacez-le par une tablette knorr « bouquet garni », faites attention de ne saler qu’en fin de cuisson si vous trouvez que le plat manque de sel

Ma liste de courses… Chez

L’épicier :

  • 300 g d’un mélange quinoa boulgour
  • 4 pincées de graines de cumin
  • Si vous n’avez pas de bouquet garni frais, 1 tablette knorr « bouquet garni »
  • Sel poivre

Le fromager :

  • 80 g de comté affiné 8-10 mois (il ne faut pas un comté trop jeune)
  • 20 g de beurre

Le primeur :

  • 260 g de potiron
  • Un bouquet garni : thym, persil, laurier (si vous n‘avez pas, regardez chez l’épicier)

ÉTAPES

  1. Épluchez votre potiron, pour savoir comment le faire facilement, regardez le geste du chef. Gardez les graines. Détaillez le potiron en mirepoix (c’est-à-dire en cubes d’un cm de côté).
  2. Faites fondre le beurre dans une grande poêle. Ajoutez les cubes de potiron, salez-poivrez et laissez cuire 10 minutes sur feu modéré. Réservez-les. A leur place, faites revenir 10 minutes le mélange quinoa boulgour.
  3. Faites chauffer votre four à 230° et faites sécher 1 ou 2 minutes les graines de courge. Réservez-les.
  4. Faites bouillir 1 litre d’eau. Si vous avez une tablette knorr, mettez-la à fondre dedans. Versez l’eau sur les céréales, ajoutez le bouquet garni frais. Laissez réduire à petits bouillons et à découvert jusqu’à ce qu’il reste un petit fond d’eau dans la poêle (cela vous permettra d’avoir une « sauce »). Avant la fin de la cuisson, remettez le potiron pour qu’il se réchauffe.
  5. Pendant ce temps, râpez le comté. Une fois que les céréales sont cuites, enlevez-les du feu, sortez le bouquet garni et jetez le comté râpé, le cumin et les graines de courge. Salez poivrez, goûtez pour rectifier si nécessaire. Laissez reposer 5 minutes à couvert. Envoyez !

risotto de quinoa et boulghour au potiron rôti et cumin toque et tablier (2)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *