Dessert, Desserts, DinersCopains
comment 1

Tiramisu facile aux figues et amandes

tiramisu figues amandes toque et tablier

Et si, en ce début d’automne, alors que les feuilles commencent à tomber et que les vacances nous paraissent déjà loin, nous partions en Italie ? Allez, on abandonne le temps d’un dessert les cahiers, l’ordinateur, l’école et les mails pour nous plonger dans la culture italienne qui sont bon le farniente…(tiens, on parle déjà italien…Ce n’est pas magique, ça !). Alors, dégustons un des meilleurs desserts italien, le tiramisu. tiramisu tiramisu tiramisu

 » Et un tiramisu, un ! « 

Le mot tiramisu dont l’origine est incertaine est un dessert assez récent puisqu’il n’apparaît dans un livre de cuisine qu’à partir des années 60. Il a évolué au fil du temps pour y ajouter du café (dans le traditionnel en tout cas), des boudoirs ou biscuits à la cuillère et du mascarpone. Une chose est sûre c’est que dans la région de Venise, il était donné aux enfants, aux convalescents ou aux anciens pour leur donner des forces. Car oui, même si ma version est plutôt light (pas trop sucrée, ni trop grasse), le tiramisu est plutôt, disons…, énergisant ! D’ailleurs, en italien, tiramisu vient de « tirami sù » ce qui veut dire littéralement « Tire-moi vers le haut » et plus poétiquement, « emmène-moi vers le ciel, vers le 7ème ciel ! ». Vous allez voir que c’est vrai et bien vrai ! Alors, on prend note de la liste de courses, et on prend son billet pour le 7ème ciel, et c’est parti pour un tiramisu qui est facile en plus !


Pour 6 personnes. Préparation : 25 minutes

Imprimer la recette

Ma liste de courses… Chez

Le primeur :

  • 700g de figues violettes (ou une vingtaine de taille moyenne)

L’épicier :

  • 5 œufs
  • 30g de sucre + 4 cuillères à soupe rases pour la compotée de figues
  • 9 biscuits à la cuillère (et pas de boudoirs !)
  • 15g d’amandes effilées ou 2 cuillères à soupe rases
  • 6 cuillères à soupe de porto ( ou Marsala si vous avez)
  • Un peu de cacao amer

Le crémier

  • 15g de beurre
  • 380g de mascarpone

ETAPES

Mon secret chuchoté à l’oreille : Goûtez vos figues avant toute chose chez votre primeur. Prenez-les de France (les fameuses figues de Solliès sont particulièrement savoureuses). Si elles vous semblent très sucrées, mettez une cuillère à soupe de sucre en moins dans votre compotée.

  1. La compotée de figues : Mettre dans une casserole les figues coupées en petits morceaux avec le beurre et 4 cuillères à soupe rases de sucre. Faites « compoter » doucement sur feux doux à couvert jusqu’à ce qu’il y ait une petite ébullition (à peu près 10 min) et laisser cuire à découvert pendant les 5 dernières minutes. (L’idée est d’avoir une texture qui ressemble à de la confiture). Réservez.
  2. La torréfaction des amandes : Pendant ce temps, faites torréfier dans une poêle chaude les amandes effilées. Attention, dès qu’elles commencent à dorer, cela va vite ! Il faut donc remuer en permanence à partir de ce moment là pour ne pas qu’elles brûlent. Retirez du feu quand elles ont pris une belle couleur ambrée/cuivrée. Réservez.
  3. La crème de mascarpone : Séparez les jaunes des blancs. Montez les blancs en neige fermes. Battez les jaunes avec le sucre. Ajoutez le mascarpone et mélangez. Ajoutez ensuite les blancs montés en neige en soulevant délicatement la masse (comme si vous faisiez une mousse). Réservez cette crème.
  4. Le trempage des biscuits : Dans une assiette creuse, disposez 3 biscuits à la cuillère et arrosez-les de 2 cuillères à soupe de Porto. Au fur et à mesure, vous les rangerez dans votre plat de service. Recommencez la manip’ 3 fois pour que tous les biscuits soient arrosés de porto.
  5. Montage : Ajoutez la compotée de figues sur les biscuits, parsemez d’amandes effilées. Ajoutez dessus la crème de mascarpone. Filmez à contact (c’est-à-dire que votre papier film est posé directement sur la crème, cela vous permettra de la lisser facilement) et laissez-là au frais pendant au moins 5h.

Au moment de servir, saupoudrez de cacao amer avec une petite passoire ou une boule à thé et envoyez !

 

 

1 Comment

  1. Pingback: Risotto au potiron et lard croustillant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *