All posts tagged: navets

aiguillettes canard toque et tablier

Aiguillettes de canard à l’orange

Je me promenais tranquillement (c’est-à-dire seule, sans course à faire, sans enfant et sans logistique à gérer…Autant vous dire, un luxe trop rare dans ma vie quotidienne). C’était un samedi en fin d’après-midi, je flânais donc, sans autre objectif que celui de prendre l’air, en humant l’air du temps, dans les petites boutiques de mode du quartier. Je passais donc de vitrine en vitrine en émettant dans ma tête toutes sortes de jugements, avis et envies sur la mode du moment quand, je suis restée interdite. Non, pas devant une de ces ignominies que la mode sait enfanter mais devant (ou plutôt) à côté de moi : une de mes vieilles copines de fac que je n’avais pas revu depuis un bon bout de temps ! J’ai alors engagé la conservation, je vous passe les détails (« alors ? Que fais-tu ? Où habites-tu ? Ah bon ! Déjà 2 enfants ! T’as pas changé ! Toi non plus ! » etc. ) Bref, nous voilà embarquée dans un dîner à la maison la semaine prochaine, reste à savoir ce que nous allons lui faire. Et …

souris agneau toque et tablier (3)

Souris d’agneau confite aux petits légumes de printemps

Après coup, je ne sais pas ce qu’il m’a pris. Quand samedi matin (prise d’une euphorie et d’un délire naïf), j’ai demandé à ma moitié d’aller chez le boucher chercher des steaks hachés, j’aurais mieux fait de m’abstenir.  Vous savez, c’est le genre de chose pour lesquelles nous nous disons après : « non mais qu’est-ce que tu croyais, ma pauvre fille ? Il ne fallait pas lui demander ça, c’était sûr que ça n’irait pas…Tu rêves ». Et bien oui, quand ma moitié est revenu tout souriant et fier de lui de son expédition, il me dit : tiens, j’ai pris les steaks hachés comme tu me l’as demandé et je t’ai pris aussi des souris d’agneau, elles étaient en promo alors je me suis dit que c’était une bonne idée d’en prendre… en plus, j’adoooore ça ». C’est mignon mais qu’est-ce que j’en fais maintenant de ces 4 souris d’agneau, moi maintenant ? Ah j’vous jure, c’est malheureux mais on n’est jamais mieux servi que par soi-même… « Et un plat de souris d’agneau confite aux petits légumes, un ! » …